expérience candauliste

Première expérience candauliste

C’est de bon cœur que nous découvrons ce site et que nous allons vous raconter notre première expérience candauliste. Nous sommes {un jeune couple marié , fort bien heureux ensemble . Moi c’est Gilbert, 33 ans, cadre et Annie 28 ans, adjointe de direction.
On est mariés depuis plus de 3ans et demi , mais nous nous connaissons depuis presque 10 ans . Mon épouse est drôle mais réservée, mais elle perd cette réserve au lit.

J’ai toujours en effet été très voyeur , et je ne suis pas jaloux bien au contraire . C’est avec excitation ensemble que je me suis confié à elle sur cela en l’écoutant me confier de son côté les quelques aventures qu’elle avait eu avant de me connaitre comme je le lui ai demandé .
J’ai été très excité-content de savoir certaines choses et ma femme chérie n’a pas été choquée par mon plaisir de connaitre sa sexualité avant de me connaitre, comme par mes demandes à bien s’exhiber parfois devant moi dans notre lit. Elle a aimé cela comme moi bien entendu en parlant sexe avec elle, et elle a accepté il y a quelques mois que je l’amène un soir dans un endroit pour faire la rencontre d’un homme.

Ma femme s’habille sexy quelquefois lorsque nous sortons. Cette soirée nous sommes sortis boire un verre tous les deux dans un bar en ville, puis un second, et un dernier. Ensuite nous nous sommes rendu dans une discothèque. L’alcool l’aidant un peu a être plus libre, elle a fait croire à un type qui la regardait énormément que je n’étais qu’un ami ! Ils ont dansés une multitude de fois ensemble. Par moment, elle me regardait et elle me souriait avec complicité après avoir passé ses bras autour du cou de l’homme . Il est par la suite venu à notre table , et après avoir prétendu encore seulement comme un copain elle l’a laissée l’embrasser .
J’étais fou d’excitation et d’un grand plaisir. Notamment lorsqu’ils sont retourner danser de manière plus serré et qu’elle me fixait. Ma femme a pas accepté de se faire raccompagner par cet homme. La difficulté de faire comprendre à cet inconnu ce que nous attendions se présentait.

Mais c’est la que ma complice de femme joua bien l’affaire. Elle me saisit par la main et m’embrassa, se tourna vers l’homme, lui sourit et le fixant et en fit de même. J’étais encore plus excité par ce qu’elle venait de faire. Nous nous regardâmes lui et moi, et avec un petit sourire en coin, pour valider la proposition de ma tendre complice, nous dirigions vers la voiture.
Sur le trajet, ma femme et moi ne nous pas beaucoup parler, mais nous étions plus qu’exciter à l’idée de sauter le pas.
Une fois arrivée à la maison, pour ne pas éveiller de soupçons, ma femme prit l’homme par la main et lui susurra à l’oreille que c’était sa maison. Mais elle ne lui fit pas que ça…
Une fois à l’intérieur, elle nous proposa à tous deux un verre de vin, histoire de se détendre. Elle se plaça entre nous deux, debout contre le bar du salon. L’ambiance était très érotique. Elle s’approcha de l’homme et ils s’embrassèrent. Je restais là ou j’étais, savourant la scène qui se dérouler devant moi.

Il souleva sa jupe et saisit ses fesses. Elle se laissait faire et semblait apprécier la chose. Il lui ôta alors le haut et commença à lui lécher les seins. Mon état était alors indescriptible, je n’avais encore jamais ressenti ça.
Elle avait descendu sa main et ouvert la braguette du pantalon de l’homme. Elle commençait alors à le branler pendant que lui lui léchait les seins et titiller doucement son sexe.
J’aimai réellement voir cela et l’entendre prendre du plaisir avec un autre. Je les laissait continuer tout en dégustant mon verre de vin et la scène.

Elle l’entraîna sur le canapé et en passant m’embrassa et me tira par la main. Elle fit assoir notre convive et se laissa descendre, lui ouvra le pantalon et laissa apparaitre entièrement son sexe bien dur. Elle le prit en main et juste avant de l’engloutir complétement, me jeta un regard coquin avec un petit sourire.

Mon chibre devenait de plus en plus dur et mes mains tremblait. Jamais auparavant je n’avait connu un tel état d’excitation. Elle commençait à la sucer lentement puis de plus en plus fort. Il prenait du plaisir et elle aussi. Je savais qu’elle adorait sucer avant d’entamer une bonne baise. Au bout de quelques minutes elle se releva et pris la capote que l’homme avait pris soin de sortir. Il avait bien fait d’en prendre une avec lui. Elle lui enfila sur le gland et se tourna dos à lui. Elle attrapa alors sa bite et la fit glisser lentement en elle. Elle n’était pas du tout réservée et à vrai dire je n’aurais jamais pensé qu’elle serait aussi entreprenante avec un inconnu. Mais elle voyait à quel point je prenais plaisir à assister à tout ça.

Il la pénétra doucement tout d’abord et je voyais sa tête se penchait en arrière. Ses petits gémissements se faisaient entendre et cela me donner encore plus envie. L’homme se fit entreprenant et la fit basculer sur le canapé. Il la pénétrait de plus en plus fort et elle adorait. J’étais assis sur le bord du canapé, et la elle mis sa main sur ma cuisse puis remonta.

Elle nous voulait tous les deux. Moi devant assistant à la scène pendant qu’elle me suçait, et lui derrière, nous donnant du plaisir à tout les deux sans qu’il le sache. Il ne tenu pas longtemps et jouit assez vite.
Ce fut donc à moi que revient la tâche de faire jouir ma compagne tout en essayant de ne pas y parvenir moi même trop vite. Mais cela ne me déranger pas, j’étais encore trop exciter par tout ce qui venait de se passer. Nous avons baiser encore un long moment ma femme et moi.

L’homme fatigué et voyant que cela durait entre nous décida de s’éclipser discrètement. Nous ne connaissions que son nom, mais cela n’était pas plus mal. Nous nous sommes ensuite diriger vers la chambre pour finir.
Après cela, nous en avons discuté sans aucune gènes. Au contraire, l’expérience semblait lui avoir plus presque tout autant qu’à moi.

La suite bientôt je l’espère…